Comment écrire plus de 1 000 mots par jour (Guide étape par étape)

Comment votre vie changerait-elle si vous pouviez écrire plus de 1 000 mots par jour ?

Que vous soyez un écrivain indépendant, un journaliste ou un entrepreneur cherchant à se faire un nom dans la blogosphère, être performant lorsqu’il s’agit de s’exprimer sur une page blanche peut être crucial pour votre carrière professionnelle.

Vous pensez peut-être que 1 000 mots par jour n’est pas suffisant, mais si vous faites un simple comptage, vous verrez que les résultats à long terme sont plus qu’intéressants.

1 000 mots x 365 jours = 365 000 mots par an

De grands auteurs comme Chris Guillebeau (auteur de : 100€ Startupet l’art de ne pas se conformer, entre autres) utilisent cette technique pour alimenter leur blog avec du nouveau contenu chaque jour et publier de nouveaux livres et articles de manière constante.

Avec des efforts et en suivant les conseils de ce guidevous serez en mesure d’écrire beaucoup plus, mais:

    00004Je ne voulais pas que le titre de cet article semble excessif ou inaccessible, d’ailleurs,
  • Lorsque vous essayez d’acquérir une nouvelle habitude, vous devez toujours vous fixer un objectif aussi simple que possible, et 1 000 mots est un chiffre rond parfaitement réalisable.

Si cet article avait été intitulé“Comment écrire 7 000 mots par jour”, vous ne l’auriez probablement pas cru et vous ne seriez pas en train de le lire en ce moment.


Etape 1 : optimiser la partie technique

J’ai décidé de commencer par cette section car elle est généralement la plus facile à appliquer et avec laquelle vous obtiendrez des résultats plus rapidement.

Presque toutes les techniques que vous verrez dans cet article se réduisent à un objectif simple :écrire plus vite.

Améliorer votre vitesse de frappe

Cette étape est assez évidente, mais je devais juste l’ajouter.

Si, à ce stade, vous continuez à taper avec deux doigts ou à regarder le clavier pour trouver lez ou leñ, vous avez un problème, et la meilleure solution pour y mettre fin est de suivre l’un des centaines de cours de dactylographie gratuits que vous pouvez trouver sur n’importe quel site web.

L’idée est d’améliorer votre technique pour atteindreau moins 50 ppm (mots par minute)

Si vous ne savez pas où vous êtes en ce moment, vous pouvez faire un test gratuit sur cette page, bien que ce ne soit pas un exercice utile à 100% car:

  • Les mots que tu verras sont lâches et sans lien entre eux, donc ton cerveau se bat constamment pour trouver un sens qui n’existe pas, et cela te ralentira.
  • Vous êtes vraiment en train detranscrire un texte, ce n’est pas la même chose de mettre en forme ce que vous avez dans votre tête, que de répéter quelque chose que vous devez voir sur un écran.
  • La vitesse de frappe ne sera pas votre plus gros problème

Comme vous le voyez sur l’image, je suis capable de taper à un rythme de 100 mots par minute.

A ce rythme, je pourrais atteindre l’objectif des 1000 mots en seulement 10 minutes, ce qui n’arrive pas dans la plupart des cas, vous verrez pourquoi plus tard.

Prochaines actions pour vous

.

Passez le test de vitesse de frappe, tant que vous êtes au-dessus de 50 ppm, vous êtes sur la bonne voie.

Utiliser les expanseurs de texte

Comme je viens de vous le dire il y a une demi-minute, l’une des façons les plus simples d’être capable d’écrire plus chaque jour est simplement d’écrire plus vite.

Une fois que vous avez atteint votre limite deppms, vous n’avez pas besoin de faire des folies comme acheter un clavier avec une disposition Dvorak, vous n’avez pas besoin d’aller dans ces extrêmes, d’ailleurs il existe des techniques beaucoup plus élégantes pour accélérer votre frappe.Je parle des élargisseurs de texte.

Il s’agit de quelque chose d’aussi simple que l’installation d’un petit utilitaire sur votre ordinateur qui convertit certaines abréviations en mots complets.Voici un échantillon du mien :

  • Si je tape“pq”, il est automatiquement remplacé par“parce que”
  • .

  • ppal est remplacé par“main”
  • Etc.

C’est un concept facile à comprendre, et pas du tout nouveau.Il vient du temps dessms, et de l’époque où nos parents utilisaient l’astuce du trait d’union“-“, comme substitut de“esprit” :vieille-, brève-, évidente-, etc.

.

Les extenseurs de textefont que vous tapez beaucoup plus vite, et non seulement cela, mais ilslibèrent vos mains de la corvée de presser les touches encore et encore.

Si vous prévoyez de taper au moins 1 000 mots par jour, vos doigts vous remercieront.

Prochaines actions pour vous

.

Obtenez un expandeur de texte pour votre système d’exploitation et commencez à ajouter les mots classiques que vous répétez sans cesse.

  • Dans Windows vous avez Breevyo PhraseExpress.
  • Sur Mac le roi est TextExpander, bien que vous ayez aussi des alternatives moins chères comme aText.

Etape 2 : faire attention à l’espace de travail

Je ne me lasserai jamais de parler de l’impact considérable qu’un mauvais espace de travail peut avoir sur vos performances, et encore plus lorsque vous écrivez.

C’est pourquoi, lorsque vous voulez atteindre vos objectifs, vous devez tenir compte de deux facteurs : l’environnement et les outils d’écriture.

Environment

Je suis sûr que vous pouvez difficilement imaginer écrire un article de plus de 1000 mots dans un jardin d’enfants entouré de jeunes enfants.

Cet exemple qui semble si évident a des effets similaires qui se répètent à plus petite échelle lorsque l’environnement est moins agressif mais toujours pas parfait.

Tout au long de cet article, vous verrez que lebloc créatif est l’un des grands obstacles que rencontrent tous ceux qui veulent écrire davantage.Tout ce qui vous entoure a un effet sur vous, c’est donc un détail dont vous devez être conscient, à commencer par l’aspectvisuel.

Si vous avez un bureau rempli de distractions, vous aurez beaucoup plus de mal à vous mettre au travail (cela vaut pour toutes les tâches que vous effectuez, et pas seulement pour l’écriture).Il suffit de regarder l’image suivante pour découvrir quelle situation vous invite à vous asseoir pour écrire, et laquelle ne le fait pas.

En ce qui concerne l’aspectsound c’est une question de goût.

Personnellement, j’ai tout vu, des personnes qui ont besoin d’un silence sépulcral pour se concentrer, à d’autres qui sont dépassées si elles n’ont pas un certain bruit autour d’elles pour les accompagner.

Quel que soit votre camp, vous trouverez dans la section Actions des solutions pour les deux situations.

Prochaines actions pour vous

.

Transformez votre espace d’écriture en un petit sanctuaire:

  • Désencombrez votre espace de travail et remplacez les objets qui vous distraient par des objets qui invitent à la créativité.
  • Désactivez toutes sortes de notifications, demandez à ne pas être dérangé, et concentrez-vous sur ce que vous avez à faire, c’est-à-dire écrire.

En ce qui concerne le son, faites quelques tests et décidez de la façon dont vous travaillez le mieux:

  • Dans le silence : si votre maison ou votre bureau est trop bruyant, cherchez une bibliothèque où vous pouvez aller au moins pour écrire, et investissez dans de bons écouteurs qui vous permettent de vous isoler de tout ce qui vous entoure.
  • Avec le son ambiant : faites une liste des cafés où vous pouvez aller, ou utilisez Coffitivity pour créer votre propre café à la maison.
  • Avec de la musique : Apple Music et Spotify proposent tous deux de la musique pour augmenter votre concentration.

Outils d’écriture

Il y a trois éléments essentiels qui sont impliqués dans la transformation de vos idées en textes:

  • Le clavier,
  • L’application que vous utilisez,
  • Et la langue avec laquelle vous communiquez avec ce dernier.

Encore une fois, je veux vous donner un exemple exagéré car je pense que c’est la meilleure façon de comprendre les choses.

Pouvez-vous imaginer devoir écrire le prochain article de votre blog sur votre smartphone?

Avec beaucoup d’efforts, vous pourriez le faire, mais ce serait inefficace et, bien sûr, c’est quelque chose que vous ne voudriez pas garder dans le temps.

Une chose similaire se produit si vous utilisez un mauvais clavier, s’il est trop petit,il a un mauvais design, ou s’il n’est pas fabriqué avec les bons matériaux, vos doigts finiront par payer ce que vous ne vouliez pas payer dès le début.

Pensez que le principal outil de travail d’un chauffeur de taxi est une voiture, que celui d’un photographe est son appareil photo, et que le vôtre, en tant que personne souhaitant écrire professionnellement, sera un bon clavier, alors ne lésinez pas sur ce point.

L’application que vous utilisez pour noter vos idées est le prochain outil que vous devrez prendre en compte lorsque vous tenterez d’acquérir une bonne habitude d’écriture.

Et ce n’est pas la même chose d’écrire dans une interface horrible qui ne vous invite pas à écrire et qui vous rendra difficile la mise en forme de votre texte, que dans uneinterface minimaliste où rien ne vous distrait, et qui par sa simplicité vous permet de montrer les choses comme vous le souhaitez sans avoir à naviguer dans des centaines de menus.

Donc ma dernière recommandation, à moins que vous ne cherchiez à concevoir vos créations d’une manière très spécifique (et même dans ce cas, j’y réfléchirais), est que vous commenciez dès maintenant à utiliser Markdown.

Un langage de balisage simple qui accélérera la façon dont vous écrivez et mettez en forme vos textes, et qui vous rendra la vie beaucoup plus facile puisqu’il est entièrement basé sur du texte brut.

Prochaines actions pour vous

  • Gardez un bon clavier.Malheureusement, les claviers ergonomiques sont rares de nos jours, et votre seule alternative, que vous soyez Mac ou non, se résume au Sculpt.
  • de Microsoft.

  • Choisissez une bonne application de dactylographie.Ma recommandation pour les utilisateurs deApple est Ulysses (Mac, iOS) ; vous pouvez apprendre à mieux l’utiliser avec l’un de mes cours.Si vous êtes un utilisateur deWindows, vous pouvez utiliser WriteMonkey.
  • Apprenez le Markdown en moins de 10 minutes.

Etape 3 : planifier

Un article, hein, nous en sommes à plus de 1500 mots et nous n’avons même pas encore abordé l’écriture proprement dite, mais nous y arrivons maintenant.

L’ensemble de ce guide est axé sur votre capacité à écrire 1 000 mots de qualité, généralement pour un seul article, un chapitre d’un livre, le plan d’une conférence ou d’un cours, etc.

Chacun peut passer l’après-midi à chatter sur Whatsapp et finir par écrire beaucoup plus de mots, mais ce n’est pas de cela qu’il s’agit.

Si vous voulez surmonter leblocage créatif, c’est-à-dire rester devant une page blanche sans même savoir quoi écrire, vous devez commencer à utiliser des cartes heuristiques.

C’est-à-dire que chaque fois que vous devez commencer à écrirevous devez le faire sur une toile, et non sur une feuille de papier vierge.

La différence entre faire face à un document vide tout seul, ou le faire avec l’aide d’une carte heuristique que vous pouvezfacilement remplir avec des mots uniques, et que vous pouvez réarranger en cliquant et en glissant simplement est simplement brutale.

C’est là que réside l’un des grands échecs de tous ceux qui veulent écrire plus et mieux.

Je sais que la première impulsion est de commencer à écrire, et cette histoire de carte mentale semble être une perte de temps, mais croyez-moi, c’est un bon investissement de commencer par là.

Cette technique fonctionne vraiment, et elle fonctionne si bien que la plupart des applications à cet effet incluent la possibilité d’exporter le contenu au format Markdown afin qu’il puisse être facilement importé par une bonne application de rédaction comme Ulysses.

Prochaines actions pour vous

.

La première chose à faire est de choisir un bon outil de mind mapping.Vous pouvez commencer avec un stylo et du papier, bien que je ne le recommande pas trop car vous perdrez la possibilité de supprimer et de réorganiser le contenu au fur et à mesure que vous le créez.

Pour cela, ma recommandation est:

  • Un tableau blanc où vous pouvez écrire et effacer facilement,
  • Ou une application qui est conçue à cet effet :
    • Mac : MindNode(ici vous pouvez voir un guide gratuit)
    • iOS : MindNode
    • Windows : Xmind
    • Android : Mindboard

Une fois que vous l’avez, chaque fois que vous voulez commencer à écrire, résistez à la tentation pendant quelques minutes,écrivez le mot clé du sujet que vous voulez couvrir au centre, et commencez à créer des ramifications avec les nouveaux mots et concepts qui vous viennent à l’esprit.

Ne vous préoccupez pas de les ordonner pendant la phase de création, vous le ferez quand vous aurez une poignée de concepts et que la structure générale auraplus de corps.

.

Quand vous l’avez prête, il est temps de mettre votre carte mentale d’un côté, votre application d’écriture préférée de l’autre, et de commencer à écrire.

Etape 4 : écrivons !

Après tout ce dur labeur, il est enfin temps de commencer à taper sur les touches.Dans cette dernière étape, vous verrez les meilleures techniques que vous pouvez utiliser pour accélérer le processus.

Type avec une fin

Cela semble évident, mais c’est souvent négligé.

Avant d’écrire la première lettre, réfléchissez :Que voulez-vous réaliser exactement avec ce que vous êtes sur le point de créer?

Peut-être que vous écrivez une page de vente et que votre objectif final est d’inciter l’utilisateur à faire un achat, peut-être que vous voulez simplement (comme dans ce cas) expliquer un sujet comme un tutoriel, ou peut-être que votre seul but est de divertir le lecteur à travers une narration détaillée.

Avoir un objectif en tête est très important pour une raison simple :écrire des scripts.

Les scripts sont de petites directives d’écriture que vous pouvez suivre lorsque vous développez une idée.

Vous l’avez étudiée lorsque vous étiez enfant à l’école, il s’agit de la structure classique de l’intrigue (Introduction – Nœud – Dénouement), mais elle peut être appliquée à presque tous les objectifs que vous avez en tête.Par exemple, vous pouvez :

  • Utilisez la séquence motivationnelle de Monroe (en)pour créer un écrit persuasif,
  • Le modèle AIDA pour augmenter les ventes de votre produit,
  • Etc.

Prochaines actions pour vous

.

Réfléchissez à ce que vous écrivez en permanence (propositions de collaboration, tutoriels, pages de vente…)

Une fois que vous avez localisé et défini le contenu, recherchez des scripts qui s’adaptent à l’objectif que vous cherchez à atteindre.Si vous n’en trouvez pas, il est temps d’arrêter et decréer votre propre.

Par exemple, dans mon blog sur la productivité dans les écosystèmes Apple, j’analyse de nombreuses applications et services que je découvre chaque jour.J’ai donc créé un petit script pour m’aider lorsque je suis face à un nouvel article, basé sur le modèle AIDA dont je viens de parler :

  • Je parle d’un problème que mes lecteurs ou moi-même avons,
  • Je présente la solution que j’ai trouvée,
  • J’explique comment il fonctionne et comment il résout le problème présenté au point numéro 1,
  • Je fais un appel à l’action pour ceux qui veulent l’obtenir.

Je pense que vous comprenez le concept, l’idée est que lorsque vous commencez à écrire, vous ne devez pas perdre de temps et d’efforts à penser à la structure, maisgénérer le contenu.

Routine d’écriture

Une fois achevée la partietechnique (étapes 1 et 2), il fallait une planification (étape 3) avant d’arriver à la dernière des étapes (la quatrième, la rédaction)

.

Outre l’utilisation de l’astuce des scénarios, vous devez utiliser rigoureusement l’un desprocessus les plus connus lorsque vous mettez des idées sur papier, à savoir que vous devezdifférencier entre l’écriture, l’édition et la révision.

A aucun moment vous ne devez tout faire en même temps, sinon vous ne pourrez pas travailler au bon rythme.

  • Écrire un premier jet rapide.Pas de filtres, juste écrire.Peu importe que vous y mettiez beaucoup de soin et d’attention à partir de la minute 0, il y aura toujours des erreurs, il ne vaut donc pas la peine d’investir plus de temps et d’énergie que nécessaire.Il s’agirait d’une version plus développée de la carte mentale de la troisième étape.
  • Editer le contenu.L’édition est le processus qui consiste à revenir sur le projet pour en améliorer la fluidité et la qualité.Il peut s’agir de supprimer des phrases et des paragraphes entiers, de les modifier, voire d’ajouter du nouveau contenu pour s’assurer que ce que vous avez écrit est cohérent, bien compris et a du sens.
  • Modifier le contenu.
  • Revise : c’est l’étape finale, où vous allez essayer de faire en sorte qu’il n’y ait aucune erreur : mots mal orthographiés, fautes d’orthographe, signes de ponctuation mal utilisés, etc.
  • Prochaines actions pour vous

    .

    Concevez votre routine d’écriture.

    Vous ne pouvez pas taper pendant deux heures d’affilée sans vous arrêter, puis éditer et réviser ce que vous venez d’écrire.

    Idéalement, je recommande d’écrire entre 45min / 1 heure, et de se reposer pendant 20/30min.De cette façon, vous vous assurez de rester frais et que la qualité ne diminue pas avec le temps.

    Répétez ce processus jusqu’à ce que vous atteigniez 1 000, 2 000, 3 000 ou le nombre que vous vous êtes fixé comme objectif.

    Il estvivement recommandé de séparer l’écriture de laédition/révision pendant une bonne poignée d’heures, en fait il est préférablede le faire le lendemain de la fin de l’écriture.

    Lorsque vous avez consacré tant d’efforts et de concentration à un même sujet, il est très facile, même si vous relisez tout encore et encore, d’oublier des erreurs qui sont là depuis le début.

    C’est pourquoi je vous recommanded’avoir un éditeur / correcteur fiable à vos côtés.

    Il n’est pas nécessaire d’être un professionnel de la rédaction, si c’est la première fois que cette personne voit le texte, elle va immédiatement“remarquer” toute erreur.

    Un peu plus de conseils

    • Ayez un thésaurus toujours à portée de main.Se retrouver bloqué en essayant de trouver un mot similaire à celui que vous venez d’utiliser pour ne pas vous répéter est l’un des problèmes les plus courants.Vous pouvez par exemple utiliser le thésaurus de WordReference.
    • Lire beaucoup.Vous n’allez pas vous fier au thésaurus en permanence.Votre cerveau est suffisamment intelligent pour acquérir progressivement les connaissances qui lui manquent, et l’une des meilleures façons de le faire est de lire des textes écrits par d’autres personnes.
    • Formez-vous.Si vous voulez vraiment améliorer vos compétences rédactionnelles, vous devrez investir un peu plus de temps et d’efforts pour vous entraîner avec des programmes spécifiques.Par exemple, ici, vous avez un cours de narration créative et d’écriture efficace qui est donné en ligne par l’Université de Burgos.

    Il n’y a rien de mieux qu’un article de près de 3000 mots pour expliquer comment vous pouvez réaliser la même chose 🙂

    .

    Maintenant, c’est à votre tour d’écrire un peu plus, dites-moi dans les commentairescomment écrivez-vous aujourd’hui et qu’est-ce qui vous empêche d’écrire davantage.

    3.7
    //
    5
    (
    7
    ()
    votes
    )

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here