Comment organiser votre création de contenu

Lorsque vous êtes concentré à 100% sur la création de contenu, vous avez besoin d’un système pour vous organiser afin de ne pas vous retrouver dans le chaos.

Voici comment j’ai développé le mien pour que vous puissiez copier toutes les parties qui vous importent.

Table des matières

  • Rassembler des idées
  • Décider du nombre d’articles à publier
  • S’organiser en fonction de délais plutôt courts
  • Maintenant, allez dans votre application d’écriture préférée
  • Récapitulons

Je vous ai déjà parlé dans un autre article decomment concevoir un calendrier éditorial, mais ce n’est qu’une partie de l’équation, lorsque nous parlons d’organiser l’une des clés de votre présence en ligne (votre contenu), vous avez besoin de quelque chose de plus, et cela vaut que vous soyez un Blogueur, un Youtuber, un Podcaster, un Instagramer, ou tout ce qui se termine parer.

Collection-of-ideas

À moins que vous ne soyez un électron libre qui crée simplement un nouvel article vierge sur WordPress ou quelqu’un qui se met devant la caméra pour réfléchir à ce qu’il va dire avant d’appuyer surrec, vous avez probablement fait un minimum de planification sur ce dont vous allez parler.

Disons qu’alors les idées ne sortiront pas de votre tête, mais d’ailleurs, d’uncalendrier d’idées que vous aurez rempli petit à petit comme une fourmi qui s’approvisionne pour l’hiver.

Vous avez besoin de l’un d’entre eux pour stocker vos idées à l’intérieur:

So point numéro un :vous avez besoin d’un endroit pour collecter des idées.

Appelez-le Evernote, appelez-le carnet Moleskine, Airtable…comme vous voulez, mais vous avez besoin de quelque chose, si vous ne l’avez pas, vous êtes foutu à partir de maintenant.

Vous aurez peut-être besoin de plus d’espace (ou plutôt de plus de fonctionnalités) que vous n’en avez pour gérer ces idées.

Par exemple, vous pouvez avoir besoind’ajouter des liens avec des références : vous avez trouvé un article dans un journal et une idée vous est venue à l’esprit, vous avez lu un article dans un autre blog et vous voulez l’améliorer ou donner votre opinion à son sujet, etc.

Une autre situation possible est que vous voulezadd catégories.

J’utilise toujours le même exemple, si vous avez un blog qui parle de CrossFit et de régime paléo, vous pouvez avoir un “chaudron” unique pour collecter des idées, mais quand vous voulez parler d’une chose spécifique ou organiser le contenu de manière équilibrée, voyez ce que vous faites, ça va être sacrément difficile de filtrer cette liste.

Oui, je sais que l’on peut déduire du titre si un sujet porte sur une chose ou une autre, mais c’est moins pratique.

C’est pourquoi je ne vous recommande pas d’utiliser une simple liste pour remplir ce point.

En tant qu’adepte du GTD®, je capture les idées avec OmniFocus (Mac, iOS, Book), mais lorsque je dois traiter ma boîte de réception par la suite, ces idées vont sur Airtable.

Comme vous pouvez le voir, je suis créatif à 102% en ajoutant des icônes.

Si je dois travailler et investir du temps dans le développement de nouvelles idées de manière consciente, alors je travaille directement sur Airtable.

Vous voyez, j’aime beaucoup cette application, et elle est gratuite, donc vous êtes déjà en retard pour la télécharger.

Get Airtable Free →

En gros, ce que je stocke dans cette base de données sont:

  • Une colonne avec le mot-clé ou le titre court de ce dont je veux parler (par exemple“comment optimiser vos 404”) Ne vous énervez pas à ce stade pour créer un titre attrayant ou optimisé pour le référencement, restez simple, c’est mieux.
  • Une colonne avec des catégories pour que je puisse trouver rapidement ce que je cherche à l’avenir.
  • Une colonne avec des liens de référence, à cause de ce que je vous ai dit avant.

Quelque chose comme ça:

(Oui, je n’ai pas encore mis de catégorie à la dernière idée, et oui, j’ai beaucoup de choses à raconter)

.

Vous pourriez ajouter une colonne de notes, mais je ne le recommande pas, l’idée ici estsimplifie, vous créez un chaudron où vous gardez vos idées d’une manière un peu organisée,pas un endroit pour les développer.

Tu l’as ? Bien, vous pouvez passer au point suivant.

Décidez du montant que vous allez publier

N’oubliez pas que ces publications peuvent être tout ce que vous voulez, un article, une vidéo YouTube, un podcast, ou autre.Dans toutes ces situations, vous devrez de toute façon organiser le contenu avant de le créer.

Si vous voulez faire les choses correctementvous avez besoin d’un numéro, pas de“J’écrirai quand j’en aurai envie”.

C’est là que la stratégie de chacun entre en jeu.

Par exemple, vous pouvez choisir de publierune fois par mois quelque chose de très puissant, si nous parlons d’un article cela peut être quelque chose de 30 000 mots, une vidéo peut être d’une durée de 1 ou 2 h, etc.

Suivre cette stratégie présente un avantage très clair :organiser la création de contenu va être un jeu d’enfant, après tout vous ne devez penser qu’à 12 éléments par an.

Si vous montez d’un niveau, vous atteindrez la publication classiquehebdomadaire.Celui-ci est déjà un peu plus difficile, car vous n’aurez pas à traiter 12 éléments,mais 52.

Si vous voulez jouer dur ce qui vous attend sont lespublications bi-hebdomadaires :Lundi et mercredi, mardi et jeudi…la combinaison est à votre choix.Notez qu’ici nous nous déplaçons déjà par les104 articles (même ainsi n’ayez pas peur du nombre, ensuite j’expliquerai pourquoi)

Bien qu’il existe des niveaux intermédiaires, le suivant est généralement déjà celui de la publicationquotidienne.

N’oubliez pas que c’est comme leTekken, si vous jouez directement en version hard vous serez battu au premier changement etvous quitterez le jeu.

.

Le mieux, c’est que vous vous entraîniez petit à petit.

Il n’est pas non plus conseillé de commencer par la publication des graisses une fois par mois, car vous passerez beaucoup plus de temps entre le retour et les commentaires de vos adeptes ; en outre, vous aurez l’impression de progresser plus lentement, vous ne verrez pas de résultats et vous tomberez très vite.

Quoi qu’il en soit, si vous ne devenez pas complètement fou et que vous voulez éviter que votre partenaire vous regarde bizarrement lorsque vous vous réveillez tôt le week-end parce que vous devez poster (c’est-à-dire que nous ne tenons pas compte des week-ends et ne postons que du lundi au vendredi), le postage quotidien nous laisse environ260 articles à traiter.

Normalement, quand les gens font ce genre de choses, ils ont tendance à avoir unestratégie mieux définie.

.

Si vous publiez une fois par semaine, vous pouvez vous permettre d’avoir plus de flexibilité, par exemple, consacrer les 4-6 semaines suivantes à préparer un lancement, publier des articles “saisonniers” (les classiques qui ont plus de succès en été), etc.

Mais si tu ne le fais pas, les choses se compliquent.

Même si votre intention est de publier du nouveau contenu seulement deux fois par semaine, il est conseillé d’avoir une meilleure stratégie (exemple : lundi publication technique, jeudi réponse aux questions de votre public)

.

Savoir cela est fondamental pour réaliser correctement l’étape précédente, par exemple, pour définir les catégories qui existeront dans votre liste d’idées, afin de les avoir un peu mieux organisées.

So avant de passer au point suivant:

  • Décidez combien de fois vous allez publier du contenu par semaine.
  • Définir une stratégie en fonction de cette fréquence.Normalement, il s’agira d’une catégorie ou d’un type de poste par jour.
  • Ajustez votre collecteur d’idées (Airtable) pour répondre aux besoins de votre plan.
  • Ça a l’air bien, n’est-ce pas ? Si le lundi vous voulez publier sur le marketing et le jeudi sur la productivité, vous aurez dans votre chaudron une liste d’idées qui vous attendent pour les deux situations.

    C’est comme avoir un garde-manger plein de nourriture..

    Vous savez où vous avez les pâtes, la viande, le poisson, les sucreries…Quand vous avez envie de manger quelque chose, il vous suffit de regarder chaque catégorie et de choisir ce que vous voulez manger (publier).

    Bien qu’il soit conseillé de réaliser que absolument rien ne se passe si vous échouez à votre stratégie originale.Alors ne vous laissez pas abattre, si un jour vous ne postez pas, ou si vous voulez/besoin de parler de quelque chose de différent, ce n’est pas la fin du monde.

    Organisez-vous dans des délais plutôt courts

    En suivant l’exemple de la nourriture, regardez le chemin que nous avons parcouru jusqu’à présent.

    Si vous n’aviez pas de collecteur d’idées, chaque fois que vousaviez faim (c’est-à-dire que vous deviez publier), vous deviez aller au supermarché pour vous nourrir (penser à de nouvelles idées)

    .

    Ce n’est pas seulement une perte de temps, vous avez déjà faim, et maintenant vous devez vous habiller et aller au marché, mais vous n’avez envie de rien, donc vous finirez probablement par manger ce que vous avez à la maison (c’est-à-dire ne rien publier ou publier quelque chose d’improvisé)

    .

    Parfois, improviser un dîner peut être génial, mais ce n’est pas un bon rythme de vie.

    Comme vous connaissez parfaitement la quantité de nourriture que vous allez manger par jour (c’est-à-dire votre rythme de publications) vous savez que vous allez avoir besoin de 14 plats pour survivre cette semaine-là (je vais imputer le petit déjeuner pour simplifier)

    .

    Vous pourriez avoir un garde-manger avec suffisamment de nourriture pour préparer ces 14 recettes et chaque jour vous pourriez en obtenir une différente.Si vous avez organisé votre garde-manger (votre collecteur d’idées), vous serez également en mesure de trouver le type d’aliment (article) dont vous avez envie à tout moment.

    Et voici le point d’organisation, où nous sommes maintenant.

    Vous pouvez décider de ce que vous allez manger (post) chaque jour, ou la veille, mais il est préférable que le dimanche vous vous asseyiez calmement et que vous laissiez le menu de la semaine préparé.

    Cela éliminera les frictions dans votre travail, vous saurez exactement ce que vous devez faire chaque jour, quels légumes faire tremper la veille ou ce qu’il faut sortir pour décongeler à l’avance.

    Simple, n’est-ce pas ?

    Si organiser le menu de la semaine vous semble être une bonne idée,pourquoi ne pas faire de même avec votre blog/chaîne Youtube/quelque chose?

    C’est le point où il faut être plus prudent, faire attention car ici la similitude avec le thème de l’alimentation est déjà un peu plus disparate.

    Sûrementil ne vous viendrait pas à l’idée de planifier ce que vous allez manger tous les jours de l’année, il en va de même pour vos publications, même si vous ne lancez qu’un contenu hebdomadaire, essayer de planifier avec 365 jours de margeest un non-sens, et vous finirez sûrement par être dépassé.

    Quelle est la période d’organisation idéale ? 12 semaines est toujours la clé.

    • Allez-vous publier une fois par semaine ? Pas de problème, vous n’aurez à gérer que 12 articles.
    • Bimensuel ? Bien 24, c’est encore gérable.
    • Êtes-vous un afficheur quotidien extrême ? Définissez ensuite une meilleure stratégie avec 5 catégories différentes et ajoutez 12 articles à chacune d’elles.Ce n’est pas aussi intimidant que ça en a l’air.

    Et si vous êtes toujours débordé, vous pouvez toujours réduire la planification à 1 ou 2 mois.

    Allez maintenant à votre application d’écriture préférée

    J’utilise Ulysses (Mac, iOS, Cours) parce qu’il me facilite énormément la vie.

    Dans l’un ou l’autre, créez autant de documentsblank que le nombre de documents obtenus à l’étape précédente, vous obtiendrez quelque chose de similaire à ceci:

    Il est important que tu ne te donnes pas la peine maintenant de mettre des titres ou quoi que ce soit d’autre, va simplement aplanir le terrain pour que tout prenne forme petit à petit .

    Vient maintenant l’un des moments clés de ta vie de Digital Nomad :décider de ta stratégie, car en fonction de celle-ci, tu devras combler les lacunes d’une manière ou d’une autre.

    L’une des questions clés que vous devez vous poser est la suivante : Avez-vous un lancement en tête ?

    D’un nouveau service, d’un nouveau livre, d’un nouveau cours, d’un nouveau projet…Peu importe ce que c’est.

    Vous devez l’avoir très clair, car si c’est le cas, il est conseillé de réserver entre 4 et 7 articles pour des sujets liés à ce lancement, afin de générer petit à petit une attente chez votre public.

    Si ce n’est pas votre cas, alors vous avez plus de liberté, et votre stratégie est probablement la croissance et / oul’engagement.Pour savoir quel type d’articles vous devez publier, je vous recommande de jeter un coup d’œil à la pyramide des contenus.

    Quelle que soit votre situation, à ce stade, notez que je n’ai pas encore parlé des dates, car elles ne sont pas pertinentes, l’idée est qued’abord vous avez clairement ce sur quoi vous voulez écrire, et vous distribuerez ces paquets d’informations intelligemment plus tard.

    J’essaie toujours de suivre un ordre logique pour mes lecteurs, par exemple, si je parle des aimants de plomb, le prochain article portera sur les mises à jour du contenu, car il s’agit d’éléments connexes.

    Cela est parfois compliqué, car dès que vous commencez à écrire, vous voyez apparaître de nouvelles idées connexes dont vous voulez également parler, et vous avez souvent du mal à garder le fil.

    C’est quelque chose de tout à fait normal, pour minimiser cet impact je vous recommande de faire ce qui suit:

    Utilisez une carte heuristique pour faire unsmall outline de ce que serait votre calendrier éditorial.Voici les publications de vos 12 semaines (ou de la période de temps que vous avez choisie).Le résultat sera une image similaire à la suivante:

    Si vous avez une stratégie plus définie n’oubliez pas d’ajouter des ramifications générales avec la catégorie / jour de la semaine pour mieux vous organiser, dans ce cas je l’ai omis pour que vous puissiez tout voir plus clairement.

    Normalement, avant de commencer à écrire comme un fou, vous devrez faire des recherches sur le sujet à traiter en question, soit en utilisant des références, soit en développant le sujet par vous-même.

    Ce que vous devez faire dans la même carte mentale, et de préférence par lots, c’est-à-dire que il vaut mieux consacrer un jour ou deux pour laisser une petite base de chaque article développé, que d’en faire un peu tous les jours.

    Vous n’avez pas non plus besoin d’entrer dans trop de détails, ajouter 3 ou 4 branches supplémentaires à l’idée principale sera plus que suffisant, pensez-y comme leh2 ou les sous-titres de l’article.

    Faire cela sera très utile à cause de ce que vous allez voir ci-dessous:

    Et en faisant cela, vous vous rendrez compte que beaucoup de ces branches peuvent devenir des articles complets et indépendants, donc les idées pour votre ligne éditoriale grandiront rapidement.

    Vous devrez mettre à niveau ces éléments pour qu’ils soient à la hauteur des articles que vous avez déjà planifiés.

    Une fois que vous avez terminé la première série de recherches, ne soyez pas surpris si vous vous retrouvez avecdeux fois plus d’idées qu’au début, c’est normal, et c’est très sain.

    À ce moment-là, donnez à votre carte mentale un tour de plus etdéveloppez les nouveaux éléments que vous venez d’ajouter.

    .

    Dans ce cas il est probable qu’il n’y ait pas autant d’idées qui apparaissent qu’au début, mais si c’est le cas je vous recommande de les déplacer vers votre base de données dans Airtablepour une deuxième période d’organisation, sinon vous pourriez passer toute une vie à générer des idées et ne rien publier sur votre blog, et ce n’est pas ce que nous voulons 😉

    .

    Une fois que vous l’avez, profitez du potentiel de la carte mentale pour redistribuer les idées dans l’ordre logique qui vous convient.

    Ceci fait, avec la liste des articles d’un côté, et votre structure organisationnelle de l’autre, vous pouvez maintenant passer le titre des articles à la zone de travail.

    N’essayez pas de trouver quelque chose d’accrocheur, ajoutez simplement une référence rapide qui indique clairement le sujet de l’article,

    Recap

    A ce stade, vous avez déjà:

    • Une liste d’idées suffisantes pour votre période d’organisation, organisées dans un ordre logique et prêtes à être développées (dans votre application d’écriture)
    • Sauvegarde des idées dans votre base de données dans Airtable pour la prochaine période d’organisation.

    Vous avez déjà fait la moitié du travail.

    Maintenant, chaque fois que vous voulez écrire un article (quand vous en avez envie, ou quand vous l’avez programmé), il suffit de:

    • Ouvrez la carte mentale sur le côté et affichez les ramifications du sujet en question.
    • Ouvrez votre environnement d’écriture et commencez à écrire en utilisant comme référence la recherche que vous avez effectuée précédemment.

    Cette dernière étape donnerait déjà pour un autre article entier, car ici entrerait en jeu leprocessus d’écriture d’un post, par exemple vous pouvez décider:

    • Rédigez un brouillon rapide de l’article, sans réfléchir, aussi vite que possible.
    • Donnez-lui un second tour en restructurant le contenu et en ajoutant les images.
    • Optimiser les images.
    • Téléchargez les images sur WordPress
    • Télécharger le contenu sur WordPress
    • Prévisualisation et correction des bugs de mise en page du contenu
    • Programmez-le.
    • Rédiger une newsletter pour votre public,
    • Etc.

    Ce processus changerait complètement si vous parliez d’une vidéo Youtube, d’un podcast…L’important est que vous définissiez un processus à suivre qui vous facilitera la vie.

    N’oubliez pas que grâce à ce système, vous travaillez déjà par lot, ce qui est bien, mais vous pouvez toujours passer à un autre niveau, par exemple écrire 4 ou 5 brouillons d’affilée et les réviser le lendemain, etc.

    De cette façon, si un jour vous êtes inspiré pour écrire ou enregistrer, vous ne vous couperez pas le souffle pour réviser quelque chose.

    J’espère que ce post vous a été utile, si oui n’oubliez pas de le partager 🙂

    01.

    5
    //
    5
    (
    1
    ()
    vote
    )

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here